/* Impression partielle . Aaaf Côte d'Azur

mardi 24 mai 2016

Exomars percera-t-il un des mystères de la vie sur Mars ?



Conférence de
Jean-Jacques Juillet
Thales Alenia Space
Directeur des programmes Européens science, exploration et observation de la Terre
&
Jean-Louis Heudier
astronome à l'OCA (ER)
Vice-président 3AF Côte d'Azur
écrivain, acteur de théâtre

Mardi 24 mai 2016 à 18h

Auditorium du Space Camp
5 allée des Cormorans
Cannes-la-Bocca

Plan d'accès sur Google Maps

Depuis l'Antiquité, la planète Mars fascine les hommes. Son mouvement et sa couleur en ont fait une cible privilégiée pour les astronomes qui, tentant de percer ses mystères, ont découvert la nature du système solaire. C'est en effet l'étude du mouvement de Mars qui permit à Kepler de trouver les lois du mouvement des planètes. C'est encore l'étude de Mars qui permit à Cassini de mesurer la distance de la Terre au Soleil. C'est sur Mars qu'on crut découvrir la vie extraterrestre. C'est encore Mars qui est la destination de grandes expériences de l'exploration spatiale. Mais que nous révèle Mars actuellement ? Pourquoi cette fascination ? Pourquoi aller sur Mars ?
Le 14 mars dernier une fusée Proton-Breeze lançait avec succès, depuis Baïkonour (Kazakhstan) en direction de Mars, le vaisseau de la première mission du programme ExoMars établi en coopération entre l'agence spatiale européenne (ESA), et Roscosmos, agence spatiale russe.
ExoMars 2016 approchera la planète Mars en fin d’année. Le vaisseau spatial, composé d’un orbiteur et d’un atterrisseur, entamera sa mission d’exploration scientifique. L’orbiteur, TGO pour Trace Gas Orbiter, analysera la composition gazeuse de l’atmosphère, à la recherche des sources mystérieuses de méthane, et approfondira la connaissance topographique 3D de la planète. L’atterrisseur, Schiaparelli, après séparation, testera la rentrée dans l’atmosphère de Mars avant de déposer sur le sol martien une petite station scientifique.
La conférence présente les deux aspects, astronautique et scientifique, et évoque la seconde mission, prévue en 2020, destinée à déployer sur Mars un « Rover » d’exploration au sol.
Thales Alenia Space, maître d’oeuvre industriel du programme, a aimablement prêté son concours au groupe régional 3AF.
Jean-Jacques Dechezelles & Jean-Louis Heudier
Voir programme ExoMars sur Wikipédia en cliquant sur le titre

Jean-Jacques Juillet  débute sa carrière en 1981 à Cannes dans le service des générateurs solaires d’Aérospatiale. De 1986 à 1995 il contribue au développement, essais et opérations du satellite d'astronomie ISO pour le compte de l’Agence Spatiale Européenne ESA. Il débute ensuite les études d’avant-projet du satellite FIRST qui deviendra Herschel et du satellite Planck. Après un séjour de 18 mois à Friedrichshafen comme adjoint au chef de projet Rosetta pour la phase B, il rentre à Cannes et devient chef de projet Herschel / Planck, le plus gros des programmes scientifiques qui ait été engagé par l'agence ESA. Depuis 2006 il est directeur des programmes Européens science, exploration et observation de la Terre de Thales Alenia Space à Cannes.



Jean-Louis Heudier est un astronome qui a exercé à l'observatoire de la Côte d'Azur de 1967 à 2009. De 1974 à 1989, il dirige le télescope de Schmidt du CERGA au plateau de Calern, le plus gros appareil photographique d'Europe. À partir de 2006, il dirige Observatorium, pôle de diffusion de culture scientifique implanté à l'observatoire de Nice. Il prend sa retraite en septembre 2009.
Jean-Louis Heudier est vice-président du groupe Côte d'Azur de l'Association aéronautique et astronautique de France (3AF) et président d'honneur de l'association PARSEC. Depuis sa retraite il s'est investi dans l'écriture de pièces de théâtre, racontant l'astronomie, qu'il interprète.


Jean-Jacques Juillet et Jean-Louis Heudier signent le livre d'Or